Les activités de recherche

Activités en cours

Le projet ACTIVmap a obtenu son premier soutien financier en 2017, sous forme d'une bourse universitaire de doctorat de l'Université Clermont Auvergne, attribuée à Gauthier Fillières-Riveau, sur un sujet intitulé « Génération de cartes tactiles pour déficients visuels ». En particulier, on souhaite explorer une approche basée apprentissage pour répondre au besoin de généralisation du tracé des rues en zone urbaine pour non voyants.

Activités passées

C'est fin 2016 que Jean-Marie Favreau et Guillaume Touya se rencontrent, et démarrent les réflexions sur la génération de cartes en relief pour déficients visuels.

Études de faisabilité

De l'automne 2016 au printemps 2017, plusieurs pistes d'étude de faisabilité sont portées par plusieurs étudiants au sein des deux laboratoires LIMOS et COGIT. L'objectif est d'atteindre une première chaîne de traitement des données, afin d'identifier les nœuds techniques et scientifiques existants.

Prototypage de cartes tactiles pour malvoyants à partir de données géographiques

Un étudiant en master 1 cartographie, Ben Rhaiem Mohamed Amine, travaille pendant deux mois avec l'équipe du COGIT à un prototypage de cartes tactiles pour malvoyants à partir de données géographiques. Ces premières explorations permettent d'étudier la bibliographie sur le domaine, d'identifier des bonnes pratiques, et de confronter les savoir-faire et les données utilisées à l'IGN pour produire de telles cartes. Un premier prototype de carte a été réalisé grâce aux outils proposés par le logiciel GeOxygene, développé au sein du COGIT.

Carte en noir et blanc pour impression en relief, représentant le trajet entre un arrêt de métro et l'IGN

Le rapport de Ben Rhaiem Mohamed Amine est disponible en ligne: prototypage de cartes tactiles pour malvoyants à partir de données géographiques (2017). Un article est en cours de rédaction pour formaliser ces explorations.

Génération de maillages 3D pour l'impression de cartes tactiles

Un groupe d'étudiants de l'IUT informatique de Clermont, composé de Alexis Dardinier, Timothé Rouzé, Pierre Petit, Thomas Klein et Mathieu Vincent travaille au développement d'un logiciel de génération de maillages 3D pour l'impression de cartes tactiles. Le logiciel 3DMapGen, publié sous licence libre, permet de produire un maillage 3D imprimable à partir d'une image en niveau de gris issue d'un logiciel de cartographie comme GeOxygene.

Impression 3D d'une carte en relief

Le rapport des étudiants est disponible en ligne: 3DMapGen - rapport de projet tuteuré (2017).

Amélioration des outils existants

Une fois cette chaîne de traitement constituée, un certain nombre de nœuds techniques ont été identifiés, qui ont mené à des sujets de stage pour quatre étudiants du master 1 TechMed, accueillis au LIMOS pendant l'été 2017.

Amélioration d’un logiciel de génération de maillages 3D pour l’impression de cartes tactiles

Le logiciel de génération de maillages 3D conçu par les étudiants de l'IUT informatique pendant le printemps 2017 était limité, notamment par la structure de données choisie.

Pendant son stage, Pierre Charles a travaillé à l'amélioration d’un logiciel de génération de maillages 3D pour l’impression de cartes tactiles, en simplifiant les maillages générés, et en migrant l'outil vers une bibliothèque de description de maillages existante.

Structure du maillage 3D généré à partir d'images en niveau de gris

Le rapport de Pierre Charles est disponible en ligne: Amélioration d’un logiciel de génération de maillages 3D pour l’impression de cartes tactiles (2017).

Amélioration des textures vectorielles de GeOxygene

La différentiation tactile des différents éléments d'une carte est notamment rendue possible par l'utilisation de quelques textures significativement différentes au toucher. D'un point de vue informatique, une texture est un motif qui se répète régulièrement. Dans le cas d'une texture aux motifs identifiables (cercles, points, carrés), l'allure de la zone couverte par le motif ne doit pas venir perturber la forme de chacun des motifs.

Nicolas Desforges-Desamin a travaillé pendant son stage à l'amélioration des textures vectorielles de GeOxygene, en modifiant le cœur de GeOxygene pour améliorer le tracé de ces textures.

Motifs en relief positionnés sur un bâtiment

Le rapport de Nicolas Desforges-Desamin est disponible en ligne: Amélioration des textures vectorielles de GeOxygene (2017).

Intégration de braille sur des cartes tactiles dans GeOxygene

L'intégration des toponymes sous forme de textes en braille sur les cartes en relief est un véritable défi.

Pendant son stage, Jerôme Rolland a travaillé à l'intégration de braille sur des cartes tactiles dans GeOxygene, en intégrant une police de caratères adaptée, en travaillant à l'abréviation des textes, et en ajustant les dimensions des différents éléments pour éviter les chevauchements malheureux.

Intégration du braille sur des cartes en relief

Le rapport de Jerôme Rolland est disponible en ligne: Intégration de braille sur des cartes tactiles dans GeOxygene (2017).

Implémentation d’un algorithme de généralisation dans GeOxygene

La forme réelle des bâtiments est parfois complexe, car elle peut être composée de nombreux décrochés, ou de contours aux angles non orthogonaux. La lecture tactile de telles formes peut devenir un frein à la compréhension de la carte.

Benjamin Bout a travaillé pendant son stage à l'implémentation d’un algorithme de généralisation dans GeOxygene, afin d'orthogonaliser et de simplifier le tracé de bâtiments. Il a conçu une interface utilisateur permettant d'agir avec le processus, afin d'atteindre le degré de simplification souhaité.

Plusieurs étapes d'une simplification de bâtiment

Le rapport de Benjamin Bout est disponible en ligne: Implémentation d’un algorithme de généralisation dans GeOxygene (2017).